L’INTERVIEW D’AURÉLIE, MASSEUSE AU SHANGRI-LA

Chers lecteurs,

Vous êtes-vous déjà demandé qui se cache derrière ces mains d’or qui vous font tant de bien ? Nous parlons bien entendu des masseuses(eurs), encore appelé spa praticiennes(iens) qui font votre bonheur lorsque vous passez un moment de bien-être dans un spa.
Depuis sa création, How To Spa collabore avec les experts de ce milieu, et c’est avec plaisir que nous vous proposons l’interview d’Aurélie, masseuse au Chi-Le Spa du palace parisien Shangri-La.

 

Bonjour Aurélie, et merci de votre accueil. aurélie masseuse photo

Vous êtes actuellement masseuse au Spa du Shangri-La. Comment êtes-vous arrivée dans un si bel écrin ?

Avec de la passion, de la patience et la chance d’avoir déjà travaillé avec Madame Colette Audebert. Elle m’a fait à nouveau confiance pour intégrer son équipe du Chi, Le Spa et me donner l’opportunité de travailler dans l’hôtel le plus romantique de la capitale.

 

 

 

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre parcours ?

A 15 ans, j’ai attrapé le virus de vouloir apporter, à ma petite échelle, du bien-être aux autres.
En 3ème, j’ai dit à ma mère « je veux être esthéticienne ». Elle m’a regardé un peu bizarrement, pensant que ça allait passer avec la crise d’ado.
Il y a de cela seize ans, il fallait avoir un super dossier pour entrer dans une école d’esthétique. J’ai donc redoublé ma 3ème, pour être acceptée 1 an plus tard dans la seule école d’esthétique de Bretagne Sud. Mais au dernier moment, j’ai refusé d’y aller, préférant faire une rentrée dans un lycée général et suivre la filière STT avec option Action et Communication Commerciale.
Trois ans plus tard, le bac en poche, je rentre à l’école IFOM à Nantes pour 1 an en classe préparatoire au BTS esthétique-cosmétique. Après obtention de mon CAP esthétique-cosmétique, je n’ai pas poursuivi le cursus BTS, car je voulais « MASSER »!!
Il y a de cela dix ans, le diplôme du CQP Spa Praticien, reconnu par l’état, n’existait pas encore. Un Bac Pro était possible, mais ce n’était pas une option pour moi. J’ai alors trouvé la formation « Body and Spa » de l’Ecole Chantal Le Cozic à Rennes. Cette formation m’a initiée aux massages et rituels du monde, mais aussi à ce qu’était un Spa et de comprendre ce milieu plurisensoriel.
Ce métier offre tellement de possibilités que j’ai voulu le croquer par tous les bouts. Ainsi, j’ai été esthéticienne et conseillère de beauté en institut de beauté et parfumerie, ou encore animatrice pour des marques de parfumerie sélective.
J’ai été spa praticienne en saison pour Cinq Mondes et Clarins. L’intersaison me permettait de voyager et de me former à d’autres techniques, comme par exemple un séjour à Bali où j’ai pu apprendre le massage traditionnel balinais.
J’ai eu également la chance de faire des sensibilisations beauté-bien-être auprès de jeunes adolescentes déficientes visuelles.
Depuis 2014, je suis Spa Praticienne sur Paris. Tout d’abord au Spa The Peninsula Paris pendant trois ans, où j’ai eu la chance d’être en plus Formatrice Terrain, et depuis 6 mois au Chi, Le Spa du Shangri-La Paris Hotel.

 

Ayant rencontré beaucoup de masseuses et masseurs, j’ai toujours été très touchée par la passion avec laquelle ils exercent leur métier. Tous ont un même but : faire du bien aux gens. J’imagine qu’il en est de même pour vous. Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

Oui, effectivement, j’adore prendre soin des gens. Ce qui me plaît le plus dans mon métier de spa praticienne, c’est de me dire que j’apporte à mes clients ce tout petit plus qui va changer leur journée, afin qu’elle soit bien meilleure qu’en arrivant. Cela passe par le bien-être et le massage, mais aussi par la discussion. Je les écoute sans les juger, et je fais de mon mieux pour les conseiller afin qu’ils soient relaxés après leur soin. J’aime échanger et partager avec mes clients. J’ai beaucoup de bienveillance et d’amour à donner.

 

Un massage demande beaucoup, physiquement et mentalement. On entend souvent que lors d’une séance de massage, un véritable échange d’énergies s’opère, et que tout réside dans l’intention du praticien. Comment procédez-vous pour que chaque client bénéficie du meilleur tout au long de votre journée ?

Effectivement un véritable échange d’énergie s’opère. Pour certains clients, avant même de les masser, juste en passant la porte de la cabine, on peut déjà prédire si cela va être du bonheur ou, tout l’inverse, un enfer énergétique!!
Pour que chaque client ait le meilleur, je ne fais jamais deux fois le même massage. Je n’ai pas de lassitude, même si sur le planning de rdv le massage est le même. Je dis souvent à mes clients « C’est votre massage. Même si c’est moi qui le fais, c’est le VÔTRE ». Il est primordial de demander les préférences de nos clients, ou comment ils souhaitent se sentir après leur massage. C’est à moi de m’adapter. Je varie donc les techniques et les manœuvres, ou encore je varie la pression tout en respectant l’idée initiale du massage.
Sinon en off : je masse sans chaussure pour un meilleur enracinement au sol. Après un massage, je ne me lave pas seulement les mains, mais aussi tout l’avant-bras jusqu’au coude, à l’eau tiède/fraîche. Je porte également une pierre d’ambre qui me protège et absorbe les énergies négatives.
En début de massage je demande au client d’inspirer trois fois car cela me permet de faire des respirations ventrales avec lui. Je pense ainsi à respirer quand je masse, vraiment respirer. En effet, le masseur bloque trop souvent sa respiration quand il masse, et cela m’arrive encore.
Après un massage, en attendant que le client sorte de la cabine, je fais quelques étirements du dos et des bras.
Enfin, ce n’est pas toujours possible, mais aérer sa cabine pour renouveler l’air, évacuer les énergies et être parée à recommencer un massage comme si le premier n’avait pas encore eu lieu, est une bonne idée.

 

Vous avez développé, au fur et à mesure de votre carrière, une expertise pointue sur les besoins cosmétiques de la peau, mais également sur l’hygiène de vie nécessaire pour un mieux-être au quotidien. Auriez-vous quelques trucs et astuces à partager avec nos lecteurs ? Que ce soit un geste quotidien, une idée bien-être, un bon plan.

Respirer!! Cela a été une prise de conscience pour moi depuis que je travaille sur Paris. Je ne savais pas respirer. C’est un kinésithérapeute, diplômé de médecine chinoise, qui m’a sensibilisée à cela. Respirer correctement permet de diminuer le stress et les angoisses. Je vous conseille d’ailleurs l’appli « RespiRelax+ » que j’utilise. Je m’oblige à le faire tous les soirs et ainsi à me reconnecter à moi-même. Mon mantra : notre corps n’est pas une souffrance!
Je suis aussi soucieuse de ce que je mange, car ce que l’on ingère peut avoir un impact à l’intérieur comme à l’extérieur. A l’heure actuelle, c’est compliqué de savoir ce qu’il y a réellement de bon dans notre assiette… J’utilise pour cela l’appli « Yuka », qui « scanne » votre alimentation pour manger mieux et faire les bons choix.
Enfin, depuis peu, je m’intéresse au « Face Mapping » qui permet de déterminer les causes des déséquilibres de notre peau : mauvaise alimentation, tabac, stress, pollution… je pourrais en parler avec passion pendant des heures ! Pourquoi ne pas venir me voir au spa pour un diagnostic ? Sinon vous pouvez aller sur Pinterest et trouver des « cartes » du visage pour une première approche. Dorénavant, quand vous aurez un bouton, une rougeur, un quelconque déséquilibre, vous comprendrez mieux pourquoi 🙂

 

Quel massage conseilleriez-vous à nos lecteurs?

Le massage du visage. Cette petite zone représente à elle seule une vingtaine de muscles (visage et cou). Le visage est en constante tension et est la partie de notre corps en contact permanent avec l’extérieur. De nombreux méridiens passent par, commencent ou finissent sur le visage et le crâne. Cette zone est donc reliée au reste de votre corps et à presque tous vos organes. Le visage a aussi besoin d’être relaxé, stimulé, oxygéné. D’ailleurs, neuf clients sur dix lâchent prise pendant le massage du visage. A tester de toute urgence!

 

Quels sont vos projets futurs ?

A trente ans, j’ai repris mes études depuis octobre. Je suis en alternance au Spa du Shangri-La Paris et scolarisée à l’Ecole Catherine Sertin. En avril prochain, je vais passer ma VAE Spa Praticien et en Octobre un diplôme Spa Manager.
Je souhaiterais ainsi être Assistante Spa Manager, puis Spa Manager et finir en étant prof pour transmettre aux futures Spa Praticiens toute ma passion et mes connaissances sur cette merveilleuse profession et toutes ses possibilités.
Parler encore mieux anglais et aussi me mettre au Yoga un jour…

Un grand merci, Aurélie, pour ce chaleureux entretien. Nous vous souhaitons le meilleur pour la suite !

Très belle journée à tous !

3786